Les marais salants

Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

  • Les marais salants dans le Golfe du Morbihan©Marc Schaffner-Morbihan Tourisme

Pratiquée sur nos côtes depuis la Préhistoire, l’exploitation du sel de mer destiné à la consommation et utilisé comme conservateur (salaisons) est permise jusque sur le littoral morbihannais grâce à la chaleur, l’ensoleillement et la faiblesse des précipitations atmosphériques. Sur les côtes du Golfe du Morbihan, à Saint-Armel, à l’île d’Arz, à Séné, au Hézo, à Larmor-Baden, on exploitait le sel. Stockée en bassins compartimentés appelés oeillets, l’eau salée s’évaporait pour ne laisser que le chlorure sodium (notre sel) que l’on faisait sécher au soleil.

Aujourd’hui concurrencées par les salines méditerranéennes et surtout par les exploitations de sel gemme d’Europe intérieure, les marais salants morbihannais en situation climatique marginale ont cessé d’être exploité à la fin du siècle dernier pour céder la place aux parcs à huîtres.

En 2003, le département a procédé à la réhabilitation du marais de Lasné à Saint-Armel et à la première remise d’un marais salants dans le Morbihan. La récolte initiale a atteint 8 tonnes de sel.

  • Français
  • English
  • Español
  • Deutsch
Espace pro