Vannes au fil des monuments

Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

  • le lavoir de la Garenne de Vannes©Ville-de-Vannes-Marc-Gallic
  • Vannes et sa femmeVannes et sa femme
  • les remparts de Vannes©CRTB -LE GAL Yannick
  • Cathédrale St Pierre de Vannes©CRTB -LE DIVENAH François
  • La Porte St Vincent à  VannesLa Porte St Vincent
  • Le Port de Vannes©CRTB -LE GAL Yannick

Une cité bi-millénaire

Il y a plus de 2000 ans, les Vénètes, d’excellents marins, contrôlaient la rive sud de la péninsule armoricaine. Malgré leur suprématie sur les mers, le peuple gaulois émérite n’a d’autre choix que de se soumettre en 56 avant J.-C. à l’envahisseur romain. Les légions de César décident alors d’ériger une ville fortifiée afin de se protéger à leur tour des assauts de pirates, pillards et autres armées ennemies. Ils la baptiseront Darioritum.

A la chute de l’Empire romain cinq siècles plus tard, Vannes se christianise. A ce titre, elle est choisie pour accueillir l’évêché et une cathédrale avant d’être élue capitale du royaume de Waroch. Conquise en 753 par Pépin Le Bref, roi des Francs, elle sera en partie détruite lors des invasions normandes du Xe siècle et subira de nombreux sièges jusqu’à la fin de la guerre de succession. à la fin du Moyen Age, elle devient le lieu de résidence favori des ducs de Bretagne et théâtre du rattachement de la Bretagne à la France en 1532. Elle connaît alors un essor exceptionnel. Aujourd’hui, le riche patrimoine hérité de cette histoire tourmentée fait la fierté des Vannetais qui s’emploient à le conserver et le restaurer :

Quelques monuments emblématiques

Le lavoir de la Garenne

Lieu emblématique de la ville, le lavoir construit entre 1817 et 1821 voit défiler peintres et photographes, comme autrefois se succédaient les lavandières de Vannes venues battre leur linge dans le cours de la Marle.

Vannes et sa femme

Les Vannetais les adorent. « Vannes et sa femme » sont les bustes de deux personnages peints, sculptés dans le granit. Larges sourires et bonhommie, ils sont les témoins des grandes et petites histoires du coeur de la vieille ville.

Les remparts

Cette enceinte dont la première pierre fut posée par les romains à la fin du IIIe siècle est une des mieux conservées de Bretagne. La vue panoramique en fait un lieu de prédilection pour les promeneurs.

Cathédrale Saint-Pierre

Erigée en 1020, la cathédrale est un édifice sacré pour les nombreux pèlerins. Classé, ce monument historique abrite depuis 1419 le tombeau de Saint-Vincent Ferrier, saint patron de la ville.

La porte Saint-Vincent

Percée en 1624 pour faciliter le commerce entre le port et le quartier historique, cette porte a été construite en l’honneur du saint patron de la ville. Une légende veut que lorsque la main de sa statue située dans la niche s’abaissera, la cité sera engloutie par les eaux...

Le port

Vannes représentait une place stratégique du commerce maritime jusqu’au XIXe siècle. Aujourd’hui lieu de festivités, ses rives sont désormais gardées par le Corbeau des Mers, bateau traditionnel du Golfe du Morbihan.

  • Français
  • English
  • Español
  • Deutsch
Espace pro